| Egoportraits

Les centres d’affaires et leur gratte-ciels, drapés de murs-rideau, m’évoquent un palais des glaces, un labyrinthe de miroirs. Ces façades vitrées, composées de milliers de carrés tels des pixels, m’évoquent plus exactement des écrans. Ceux-là mêmes omniprésents dans nos vies.
Ces gratte-ciels, que je nomme « géants », sont la plupart du temps le siège de banques ou de multinationales. Que donnent à voir ces images gigantesques que les géants diffusent, si ce n’est un de leurs semblables ou le ciel usurpé ?
J’ai comme l’intuition qu’il y a une illusion comique dans l’affaire, que faire architecture de son image et se nommer « centre » traduit une relation au monde, pour dépasser l’architecture et faire monde de son image.

Hello ! C'est mon taf ! Contactez-moi. :c)